Design narratif et conception d’univers

group-photo

C’est la 4e semaine et nous sommes très fières de votre progrès! La majorité d’entre vous semblent avoir une idée assez claire du jeu que vous voulez créer, et entrent maintenant dans une période de construction. Plusieurs éléments ont été décidés, les structures de votre jeu sont bien développés, et il est maintenant temps de penser au design narratif avec Kelly Hornung.

BÂTIR DES HISTOIRES ET DES MONDES AVEC KELLY

Kelly nous a présenté l’importance du design narratif dans le jeu vidéo et nous a expliqué qu’il y avait différentes manières de l’inclure le design narratif. Loin de se limiter à l’utilisation de textes et de dialogues, nous avons pu voir que le design narratif peut aussi être intégré, par exemple, grâce à l’environnement dans lequel se trouve le joueur, par des objets stratégiquement placés sur le chemin des joueurs, par des références à d’autres productions, etc. Pour plus de détails, visionnez les diapositives!

La question de la conception d’univers et du design narratif intégré à même l’environnement avait aussi été abordée lors de l’incubateur de l’année dernière, alors que des participantes avaient demandé à la mentor qui était présente, Odile Prouveur, comment présenter une histoire sans texte écrit. Voici l’exemple qu’elle avait alors donné : La joueuse se trouve dans la place du village. Vous voulez lui dire qu’il y a un feu à la bibliothèque et qu’elle devrait y aller pour aider les villageois. Vous avez quelques options : Une serait d’avoir un personnage non-joueur qui l’approche en criant “Oh ciel, la bibliothèque est en feu! Faites quelque chose!”. Une autre option serait d’avoir de la fumée partout dans le village, avec les villageois qui s’enfuient de la bibliothèque, et un énorme nuage de fumée et de feu autour de la bibliothèque. Odile avait continué en disant que le playtesting peut être très utile pour ce genre de chose, car cela permet aux créatrices de poser la question “Est-ce que mon intention est claire? Est-ce que vous avez compris mon message?”.

Pour plus d’information :
La session sur le design narratif du PGI5.
La session sur le design narratif du PGI6.

NE PANIQUEZ PAS!

À ce point-ci, vous devriez avoir un prototype assez simple de votre jeu, qui inclut les mécaniques de bases. Si vous avez des problèmes avec votre prototype, prenez une pause d’une heure ou deux pour vous changer les idées. Si votre prototype de base semble toujours être loin d’être complet après un autre cycle de programmation, il est temps de prendre en considération les options suivantes :

  1. Décomposez le problème qui vous bloque en plusieurs petits morceaux.
  2. Simplifiez! Il est très facile d’être hyper enthousiaste et d’essayer de faire beaucoup trop de choses en même temps. Cependant, il faut que vous vous rappeliez que la période de travail est de seulement six à huit semaines, et que réexaminer les priorités est toujours une bonne idée. Décidez quels aspects sont nécessaires au jeu, et commencez par ceux-ci. Les autres peuvent être des buts secondaires qui pourront être réalisés plus tard, que ce soit dans les prochaines semaines ou après l’incubateur si vous le souhaitez. Pour plus d’information sur comment avoir un bon scope pour votre jeu, visionnez la présentation de Maude sur le sujet qui se trouve dans le billet de la semaine dernière.
  3. Maintenant que vous avez passé du temps avec le moteur de jeu que vous avez choisi, demandez-vous s’il est le bon pour vous. Essayez-vous d’apprendre la programmation ET le design en même temps? Il est bien possible que changer de moteur de jeu, ou utiliser un asset pour vous aider (comme Fungus ou Bolt) vous rendre la vie plus simple. Si c’est le cas, n’hésitez pas. c’est une très bonne chose!
  4. Copiez-collez ce morceau de code! ;) (Vous pourrez toujours demander plus d’information sur ce code plus tard, si vous êtes curieuses de son effet EXACT!)

INTRODUCTION À L’ART ET AU SON

La semaine prochaine, nous allons recevoir deux mentors qui viendront nous parler d’art (plus précisément de “concept art”) et d’audio. En attendant de voir leurs présentations, voici une petite introduction à des ressources qui pourraient vous être utiles.

RESSOURCES D’ART VISUEL

Si vous souhaitez créer le visuel de votre jeu, plusieurs outils peuvent vous être utiles, comme Photoshop ou Illustrator. Il existe aussi des outils spécifiques au pixel art (voir plus bas), mais rappelez-vous que, même si le pixel art a l’air simple, il demande tout de même beaucoup de temps et de patience.
Si vous n’avez pas d’expérience en art visuel, plusieurs options s’offrent quand même à vous. Vous pouvez choisir d’utiliser des assets gratuits, d’utiliser un style griffonnage ou bonhommes allumettes, couper des photos, ou même utiliser des formes minimalistes dans votre jeu.

Des façons moins traditionnelles de créer l’art visuel :

  • Le claymation
  • Le stop motion
  • Les vidéos style “Vine”
  • La photographie
  • Le glitch art
  • Une compilation de clips YouTube
  • Le dessin, le coloriage, l’aquarelle sur papier, et puis le scannage pour les avoir comme fichiers
  • L’utilisation de la caméra du laptop, pour manipuler la vidéo en direct de la joueuse, en utilisant de la programmation

Programmes graphiques gratuits :

  • Pixlr, un éditeur photo en ligne
  • Pyxel Edit, un outil pour la création de pixel art et de tuiles
  • Tiled Map Editor, un éditeur de carte de tuiles 2D d’usage général
  • Aseprite, un éditeur de sprite animé et un outil de pixel art
  • Wings 3D, un modélisateur 3D (sans animation)
  • Graphics Gale, un outil pour l’animation et la création de sprite et de pixel art
  • Gimp, un outil open source similaire à Photoshop

“Assets” d’art gratuits:

RESSOURCES AUDIO

Comme vous le verrez la semaine prochaine, l’audio est la clé de l’immersion des joueurs et peut aussi être une bonne façon de donner du feedback. Si vous êtes ambitieuse, vous cherchez peut-être déjà une façon de créer des sons, ce qui est une expérience très enrichissante! Cependant, planifiez votre temps avec soin. Il peut être très facile de se laisser emporter avec le design sonore. De plus, n’oubliez pas que si vous manquez de temps, ou si vous n’avez tout simplement pas envie de créer vos propres sons, il existe aussi des sons gratuits que vous pouvez utiliser!

Conseils généraux pour la création de sons :

  • L’efficacité d’un son est plus relié à son timing dans la situation que le type/qualité/style de son. Un timing instantané signale aux joueurs que ses actions sont importantes et qu’elles ont eu un impact dans le jeu.
  • Vous trouverez beaucoup de sons avec des moments de silence. Vous pouvez utiliser les programmes gratuits pour couper le son et maximiser le timing!
  • Lorsque vous ajoutez l’audio, il est important de le faire de façon logique et cohérente. Par exemple, s’il y a un son pour un type d’ennemi, mais pas pour un autre type, le joueur pensera qu’il y a un bogue ou que quelque chose est brisé. Il est important de créer une liste de priorités pour le feedback.
  • Si vous faites de la programmation, créez une fonction qui contrôlera tous les sons, plutôt qu’une tonne de lignes de code. De cette façon, il sera assez simple de changer le code plus tard. Vous aurez seulement à modifier le code à un endroit plutôt que de modifier 40 lignes ici et là.
  • Gardez l’audio pour la fin. Le playtest de la dernière semaine vous aidera à identifier les endroits où les sons seront les plus utiles.

Outils de son gratuits : :

Banques de sons :

CREATIVE COMMONS ET LES ASSETS DÉJÀ CRÉÉS

Comme vous pouvez le voir avec ces liens, il y a beaucoup d’options qui s’offrent à vous en ce qui a trait aux assets visuels et sonores! Cependant, il est bien de parler du point de vue légal. Dans le contexte de ce programme, la création de votre premier jeu (non-commercial) n’attirera pas l’attention des grandes compagnies, puisque cela fait partie de la catégorie “utilisation équitable (fair use)”.

Cependant, il est toujours bien de suivre les règles de crédit et d’attribution.Vous pouvez en lire plus au sujet de Creative Commons ici! La plupart des kits de sprites ou d’audio viennent avec des instructions qui sont assez simples à suivre. Si vous n’êtes pas 100% certaine que ce soit “fair”, il est toujours possible de trouver d’autres ressources, ou d’en créer vous-même! D’une façon ou d’une autre, utiliser des assets temporaires est toujours une bonne option!

VENEZ LES SAMEDIS À GAMEPLAY SPACE!!

Nous vous encourageons à discuter (et à poser des questions!) en ligne, que ce soit dans le groupe Facebook ou sur Slack, de nombreux mentors sont là pour répondre à vos questions. Par contre, rien ne vaut des interactions en personne! Venez aux rencontres de groupe pour poser des questions, travailler sur vos bogues, rencontrer des mentors, faire du playtesting, ou venez tout simplement pour le thé et les biscuits!

Jours: Les samedis du 12 janvier au 23 février 2019, inclusivement
Heure: 14h à 17h
Où: Gameplay Space, 1435 rue Saint-Alexandre, suite 140 (métro Place-des-arts)

LES DEVOIRS

  1. Continuez à travailler sur votre prototype! Il ne reste plus que 2 sessions et c’est à vous de poursuivre le développement de votre jeu. Soyez réaliste et n’hésitez pas à faire du re-scoping (donnez-vous toujours des buts modulaires)! C’est tout à fait correct de laisser certains éléments de côté, quitte à y revenir après l’incubateur.
  2. N’ayez pas peur de recommencer ou de changer d’outils! Ça arrive, et il se peut bien que votre 2e choix soit le meilleur. Ne paniquez pas, il reste tout de même bien du temps et les compétences que vous avez acquises ne seront jamais perdues!
  3. Commencez à ajouter les touches artistiques et à remplacer vos assets temporaires. Il est bien de ne pas toujours faire la même chose (par exemple, la programmation) et de changer de rythme. Cela vous motivera aussi à y retourner plus tard!
  4. Ajoutez au moins un son ou une musique de fond (même si c’est temporaire) juste pour que vous puissiez apprendre comment ça fonctionne!

N’hésitez jamais à nous poser des questions, demander des conseils, des commentaires ou de nouvelles idées. Écrivez sur le groupe Facebook ou dans l’espace Slack. Vous pouvez aussi toujours nous rejoindre par courriel à l’adresse : moms@pixelles.ca.

La semaine prochaine: ART VISUEL ET SON!

Publié dans Programme à distance, Incubateur de jeux Pixelles 7
À propos
Nous sommes une initiative non-lucrative dédiée à aider plus de femmes à créer des jeux vidéo à Montréal. Courriel : info@pixelles.ca
Twitter : @pixellesmtl
Facebook : Pixelles Group
Infolettre
* = Champ requis
Make a Donation

All donations go directly to funding our programs, events, and community. ♥ Your support is greatly appreciated!